Glossaire d'informations environnementales

ENVOYER

A :

Votre mail :

Sujet :

Message :

Glossaire d'informations environnementales

Analyse du cycle de vie (ACV) / Cycle de vie

La vie d’un produit / d’un emballage est composée de plusieurs étapes:
- L’étape d’extraction des matières premières l’extraction / la culture des matières premières utiles à la fabrication du produit / de l’emballage (le pétrole pour du plastique, du blé pour de la farine), puis leur transport jusqu’à l’usine / le lieu où elles sont transformées.
- L’étape de production, pendant lequel les matières premières sont transformées et assemblées pour fabriquer le produit/ l’emballage.
- L’étape de transport du produit et de son emballage jusqu’au magasin où il sera vendu.
- L’étape d’usage du produit/de l’emballage, c’est-à-dire le moment où il est utilisé et entretenu par le consommateur.
- L’étape de fin de vie, dépendante de la recyclabilité du produit / de l’emballage et des gestes de tri et de recyclage du consommateur
- Eventuellement, l’étape de valorisation : le produit / l’emballage est recyclé et modifié pour être utilisé de nouveau.

L’analyse du cycle de vie d’un produit / d’un emballage, ou ACV, est une méthode qui consiste à étudier les impacts sur l’environnement de chaque étape de la vie d’un produit/d’un emballage. Grâce à cette analyse, il est possible de réduire les impacts des produits et des emballages sur l’environnement, en modifiant par exemple la provenance et/ou la nature des matières premières utilisées, en améliorant le produit/l’emballage pour qu’il puisse être recyclé, en améliorant la durée de vie du produit, etc.

Biodiversité : Impact sur la faune et la flore
 
La biodiversité correspond à l’ensemble des espèces vivantes (animales ou végétales, visibles ou invisibles) et aux relations que ces espèces entretiennent entre elles (par exemple, des relations génétiques, des relations alimentaires, etc.), en particulier sous l’action de l’Homme (par exemple, la biodiversité présente dans les parcs naturels). La biodiversité est fragile : si un des éléments qui la composent est touché ou disparaît, les autres éléments dépendants sont à leur tour en danger.
Du fait de ces connexions variées, il est difficile de quantifier et d’évaluer l’évolution de la biodiversité. Au cours du cycle de vie d’un produit et de son emballage (production des matières premières, fabrication, transports, utilisation, fin de vie), des actions peuvent être menées pour préserver la biodiversité (plans de gestion écologique, engagements dans des chartes environnementales, etc.)

Consommation d’eau
 
Au cours du cycle de vie d’un produit et de son emballage (production des matières premières, fabrication, transports, utilisation, fin de vie) de l’eau est utilisée pour diverses fonctions (irrigation, nettoyage, etc.).

Cette consommation d’eau peut entraîner une diminution des réserves d’eau disponibles. La consommation d’eau se mesure en litres.

Repère : à titre indicatif, un Français consomme environ 151 litres d’eau par jour pour l’ensemble de ses activités courantes (douche, chasse d’eau, vaisselle, linge, boisson, cuisine, etc.)

(Source principale : « Repères : Consommation des ménages et environnement », mars 2011, Commissariat Général au Développement Durable, Service de l’observation et des statistiques

http://www.stats.environnement.developpement-durable.gouv.fr/accesthematique/eau/gestion-de-l-eau-potable-et-des-eaux-usees/eau-potable-laconsommation.html)

Effet de serre

Une partie des rayonnements émis par le Soleil est réfléchie par la Terre et conservée dans l’atmosphère Cela permet de maintenir une température idéale sur Terre d’une moyenne de 15°C. Ce phénomène naturel s’appelle l’effet de serre.

Du fait de l’activité humaine, la concentration des gaz à effet de serre (par exemple, le CO2) dans l’atmosphère augmente et emprisonne de plus en plus de rayonnements. La température de la Terre est modifiée.

Ce phénomène s’appelle le changement climatique. Le changement climatique est un indicateur qui s’exprime en grammes équivalent CO2. Le CO2, ou dioxyde de carbone, est l’unité de référence : toutes les mesures de gaz à effet de serre peuvent être ramenées à une équivalence en grammes de CO2. Plus les émissions de gaz à effet de serre sont faibles, meilleur est l’indicateur.

Il existe six principaux gaz à effet de serre.

Les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas directement impliquées dans le phénomène de trou de la couche d’ozone.

Repère :
Pour les produits alimentaires : à titre indicatif, en moyenne, un repas d’un Français génère les émissions de 3 000 grammes équivalent CO2.
(source 2011 :Réseau Action climat France en partenariat avec l’ADEME)

Gaz à effet de serre

Certains gaz possèdent un pouvoir de réchauffement global, c’est-à-dire qu’une fois dans l’atmosphère, ils ont la capacité de retenir sur Terre les rayons du Soleil. Le plus connu de ces gaz est le dioxyde de carbone, ou CO2. Il existe six principaux gaz à effet de serre parmi lesquels :

Les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas directement impliquées dans le phénomène de trou de la couche d’ozone.

Usage

L’utilisation et éventuellement l’entretien d’un produit / d’un emballage durant une période donnée pour une fonction donnée correspond à la phase d’usage dans le cycle de vie d’un produit/d’un emballage. Par exemple, pour un parquet, la phase d’usage correspond au nombre d’années durant lesquelles le parquet est au sol et sert de plancher, tout en étant nettoyé régulièrement.

Pour une lessive, la phase d’usage correspond à l’utilisation d’une dose de produit pour un lavage en machine.

Groupe Avril