Sylvie Aubonnet-Caupin, médecin nutritionniste et auteur de « Mieux manger avec nos enfants » (Albin Michel), nous éclaire sur les règles à suivre pour faire de l'éducation nutritionnelle efficacement. L'une des principale : "assouvir la gourmandise des enfants avec mesure " : tout un programme !

ENVOYER

A :

Votre mail :

Sujet :

Message :

Apprendre le "bien manger" à ses enfants

Entre laisser-faire et intransigeance, entre suspicion et désengagement, quels comportements les parents d'aujourd'hui peuvent-ils adopter? Quelles notions transmettre, quels réflexes donner ? Les réponses de Sylvie Aubonnet-Caupin, médecin nutritionniste et auteur de « Mieux manger avec nos enfants » (Albin Michel).

Qu'est-ce que manger veut dire pour les 4-10 ans ?
Quelque chose d'à la fois très simple et très complexe : répondre à un besoin, qui est la faim, et à un plaisir, qui est la gourmandise.
 
Quel rôle joue la tribu de copains sur leurs comportements alimentaires ?
Celui du modèle référent. Il y a des effets de modes et il est difficile de lutter contre car les enfants cherchent en permanence à être « comme tout le monde ». Par exemple, il est un peu ringard d'avoir un goûter constitué d'une tartine de pain et de quelques carrés de chocolat. C'est pourtant bien meilleur et bien plus sain que tous ces biscuits fourrés et barres chocolatées trop riches en édulcorants, en stabilisants, en colorants et en matières grasses. Comme bon nombre de nutritionnistes, j'essaie de redonner le goût aux choses simples, de remettre à la mode les goûters « d'antan » constitués d'aliments de base. Mais de manière moderne, un peu néo-écolo !
 
Quels conseils donnez-vous aux parents pour gérer la sur-médiatisation des conséquences de l'alimentation et lutter contrer le matraquage publicitaire de leurs enfants ?
Le retour au bon sens. Ce bon sens passe par exemple par tordre le cou à certaines idées fausses voire néfastes comme celles concernant les féculents qui feraient grossir, ce qui aboutit à une ineptie : les parents les bannissent des assiettes des enfants ! Or, pour ne plus avoir faim, un enfant a besoin de riz, de pâtes, de semoule ou de pommes de terre au déjeuner et au dîner. Une autre règle de bon sens consiste à réapprendre à dire non à ses enfants. L'alimentation permanente consistant à assouvir dans l'instant un besoin est un mauvais réflexe pour l'enfant qui doit au contraire apprendre la frustration pour bien gérer ses sensations de faim et de satiété. Il ne s'agit pas bien sûr de le faire avec rigidité comme il y a 50 ans. Mais tout simplement de dire à un enfant qui a faim entre deux repas : « attends le suivant ».
Enfin, j'incite les parents à stimuler davantage l'activité physique de leurs enfants.
 

Comment concilier sans drame faim et gourmandise ? 
En jouant sur les quantités. Le principe n'est pas de proscrire la pâte à tartiner, le snack au chocolat, les chips ou les sodas de l'alimentation des enfants.
Cette frustration peut provoquer des troubles alimentaires à l'adolescence.
Il s'agit plutôt d'assouvir leur gourmandise avec mesure. Les présentations en petits formats sont à ce titre idéales et les enfants les adorent. On réserve la pâte à tartiner pour le petit-déjeuner, sur une seule tartine et en fine couche. On considère les sodas et les jus de fruits un peu comme l'apéritif des parents, c'est à dire quelque chose « d'exceptionnel », qui n'est pas ancré dans le quotidien.
 
Peut-on parler d'une « éducation au bien manger » ?
Tout à fait. Il faut redonner aux enfants une éducation nutritionnelle, de même que l'école leur apprend à écrire, à compter, à obéir. Mais qui dit règle dit plaisir. Ce plaisir se développe par exemple dans le fait main. En apprenant à l'enfant à composer une salade en râpant quelques carottes, en coupant des concombres en dés et en faisant une vinaigrette, on lui apprend à respecter l'aliment et on lui donne envie de manger. Réaliser un gâteau au chocolat et ouvrir un paquet de cookies, cela n'a rien à voir ! Le partage du savoir-faire culinaire éveille les sens des enfants qui aiment cette approche ludique de la nourriture.

 

> Vidéos : Les astuces pour bien faire manger les enfants

 

Groupe Avril