Votre enfant vient de découvrir un nouveau pouvoir : il montre qu’il sait dire non et ne se prive pas pour vous le faire savoir.

ENVOYER

A :

Votre mail :

Sujet :

Message :

L'âge du «Non»

Vers 18 mois, votre enfant va entrer dans une période à la fois passionnante pour lui et très agaçante pour vous : la période des refus. C’est le moment où sa personnalité s’affirme et ce n’est pas de tout repos… pour vous en tout cas !

Cette période est essentielle à son bon développement : refuser quelque chose va lui permettre de prendre le temps de réfléchir à ce qu’il veut vraiment en tant qu’individu. C’est une preuve de maturité : il sort de son rôle de bébé pour entrer dans celui de grand.
 
Son « non » se transformera probablement rapidement en « oui » ou en autre chose mais, durant tout le temps où il aura exprimé son refus, il aura pu vous démontrer qu’il a des désirs pas toujours compatibles avec les vôtres… Son identité fait surface et elle s’exprime. C’est d’ailleurs à cette période qu’il commence à se nommer et à comprendre qu’il est une personne.
 
Cet âge des refus en tous genres est également la période où la nouveauté fait peur. Il a besoin d’être rassuré et ne se tourne donc que vers ce qu’il connaît. Ce constat vaut également pour les aliments qu'il connaît. C’est à vous de lui apporter le réconfort qu’il réclame en lui proposant de nouveaux aliments, de temps en temps, en petites quantités et en le laissant jouer avec.
 
A cet âge où le tactile est encore primordial, toucher et manipuler les aliments nouveaux va lui permettre de les adopter plus facilement.
Vous pouvez également lui expliquer l’origine de ce nouvel aliment (en simplifiant au maximum) afin de l’aider à mieux le cerner et à en avoir moins peur. Renouvelez les essais autant de fois que nécessaire sans jamais le brusquer mais sans pour autant baisser les bras, il doit comprendre que vous êtes l’adulte qui commande, même si vous respectez son rythme.
 
Autre astuce, pensez que votre enfant a des dons cachés d’imitateur : si vous mangez l’aliment nouveau en famille avec lui, il aura probablement plus envie d’y gouter que s’il est tout seul face à son assiette. Et n’oubliez pas que le goût d’un enfant peut évoluer jusqu’à l’âge adulte (qui ne connaît pas un adulte qui n’aime pas les choux de Bruxelles ???) alors laissez-lui le temps d’apprécier peu à peu les aliments en lui concédant quelques dégoûts alimentaires qui passeront probablement plus tard.
 
Et puis de temps en temps accordez-vous un break et proposez lui seulement des aliments qu’il aime, cela vous fera des vacances et cela lui laissera le temps d’oublier qu’il n’aimait pas la semaine dernière les petits pois qu’il adorera peut-être la semaine prochaine !

 

> Vidéos : Les astuces pour bien faire manger les enfants

 

Groupe Avril