Pour bien fonctionner, le cerveau a besoin de plus de 40 nutriments ! Pour éviter les coups de pompe, prenez des féculents aux repas et des fruits en collation (pour la vitamine C) !

ENVOYER

A :

Votre mail :

Sujet :

Message :

Recettes miracles pour les examens ?

Il est important de soigner le contenu de son assiette pendant les périodes de révision, d'examens, ou tout simplement de stress. Car on ne fait pas fonctionner ses méninges sans un carburant approprié. S'il n'y a pas de recette miracle, il existe des aliments indispensables.

Dans son livre « La diététique du Cerveau », Jean-Marie Bourre, spécialiste français en neuropharmaco-nutrition, explique avec force d'arguments l'importance de l'alimentation pour le bon fonctionnement du cerveau. En effet, si notre cerveau ne représente que 2 % de notre masse corporelle, il absorbe 20 % de l'oxygène respiré et 20 % de l'énergie alimentaire consommée. Pour un rendement maximum (exigé notamment en période d'examens), une quarantaine de substances lui sont indispensables (des vitamines, des minéraux, des oligo-éléments, des acides aminés et des acides gras).

Alors, que manger ? 
« Faites une croix » sur le régime pâtes-pizza et envisagez les repas comme une pause-détente en diversifiant le plus possible votre alimentation. Par exemple, du pain, du jambon, des oeufs, du lait, des fruits apportent des protéines, et du calcium, des glucides complexes et des vitamines et peuvent constituer un petit-déjeuner ou un déjeuner. Consommez également et n'hésitez pas à arroser votre salade verte, composée, ou vos légumes de deux cuillères à soupe d'huile Fleur de Colza pour faire le plein quotidien d'Oméga 3.
 
Pour éviter les coups de pompes (qui correspondent à une hypoglycémie), il convient de respecter la règle des 4 repas par jour. Et de proscrire le grignotage intempestif qui vous fait sécréter de l'insuline et provoque une hypoglycémie dite réactionnelle. Le café et la vitamine C en comprimés constituent quant à eux des palliatifs d'une très brève efficacité ! Pendant les repas, vous pouvez compter sur des aliments comme les pâtes, les légumes, les légumes secs, et les fruits, pour vous fournir l'énergie réclamée par votre cerveau. Bananes et barres aux céréales, accompagnées de lait ou d'un yaourt, d'eau ou d'une boisson chaude, constituent des collations équilibrées. Et au lieu d'avaler un cachet de vitamine C, craquez pour un kiwi, une orange ... ou des tomates !
Enfin, limiter les excitants licites comme l'alcool ou le café, dormir dès que possible son comptant d'heures, faire un peu de sport contribuent aussi à une bonne hygiène de vie. Mais, tout cela, vous le saviez déjà !

Votre cerveau a besoin de :
Protéines et fer : viandes (surtout rouges), oeufs, poissons
Calcium : laitages et fromages
Acides gras essentiels (dont oméga 3), : poissons gras (maquereaux, sardines, saumons), huile de colza (Fleur de colza), noix.
Fibres : légumes verts, crucifères, fruits, céréales
Vitamine C (vitamine de l'effort intellectuel et physique) : kiwi, orange, pamplemousse, mangue, poivron rouge, persil, tomates, cassis...
Phosphore : fromages, poissons, légumes secs

Pour conserver votre énergie et lutter contre les coups de pompes :
Féculents aux repas principaux (pâtes, légumineuses) et fruits en collation.

La collation idéale :
- 1 fruit (banane, pomme, fruits secs...)
- 1 part de céréales ou du pain
- 1 verre de lait, 1 yaourt ou une part de fromage
- 1 boisson (thé, tisane, eau)

 

> Vidéos : Les astuces pour bien faire manger les enfants

 

Groupe Avril