L'ostéoporose est loin d'être anodine. On compte chaque année 130 000 fractures ostéoporotiques. Après 50 ans, ces traumatismes touchent 40 % des femmes…

ENVOYER

A :

Votre mail :

Sujet :

Message :

Ménopause et ostéoporose

Lors de la ménopause, les carences hormonales favorisent la fragilisation des os. Associé à une trop grande sédentarité et/ou à des carences nutritionnelles, le squelette se met à "fondre". L'ostéoporose intervient lorsque le capital osseux est trop faible ou la perte osseuse trop rapide.

Quels aliments faut-il privilégier pour se protéger ?
 
Elisabeth PAIS-DA SILVA, diététicienne : « La protection de l’os passe par des apports quotidiens suffisants en protéines, calcium, et vitamine D, qui facilite l’absorption intestinale du calcium. Pour assurer les apports en calcium, il est conseillé de manger trois à quatre produits laitiers par jour, en tenant compte des équivalences suivantes : 150 ml de lait = 1 yaourt = 2 petits suisses de 30 g (60 % MG) = 60 g de fromage blanc (4 cuillères à soupe) = 20 à 30 g de fromage.
 
Les fromages les plus riches en calcium sont les pâtes pressées (emmenthal, comté, cantal, tome...) mais aussi les plus riches en graisses !
Pour les protéines, consommez de la viande ou du poisson au moins une fois par jour et pensez aux légumes secs (pois chiches, lentilles…).
Quant à la vitamine D, elle se retrouve majoritairement dans les poissons gras, certains produits laitiers enrichis (vérifier sur les étiquettes), et dans Isio4 qui a été enrichi pour diminuer les nombreuses déficiences en France. »

Groupe Avril